CLAMS

CLAMS, Marco Barotti résidence WRO (PL)

 

Clams sur Makery, par Elsa Ferreira (à venir)
Clams on Makery, by Elsa Ferreira

.       

Clams* est un ensemble de sculptures sonores cinétiques qui traduit des données recueillies par des capteurs de qualité de l’eau, en sons et en mouvements. Dans chacune de ces coquilles de bénitier fabriquées à partir de matériaux plastiques recyclés, il y a une enceinte diffusant un environnement sonore microtonal en constante évolution, qui impulse des mouvements aux coquillages qui s’ouvrent et se ferment comme s’ils avaient une vie propre.

L’interprétation en temps réel de données recueillies par des capteurs de qualité de l’eau donnera un support musical, généré par le processus évolutif de relevé des niveaux de la qualité de l’eau au fil du temps. Clams invite le public à faire le lien entre arts des médias, sonorisation de données, et problématiques écologiques.

 

*en français : coquillages de type palourde, bénitier

 

Crédits :Clams est un projet crée et réalisé par Marco Barotti

Développé au centre d’art WRO dans le cadre d’une résidence EMAP / EMARE

En partenariat avec : Creative Europe, C-Takt, Oerol Festival, et Transnatural

Parrainé par : Dayton Audio, pour le système de mesure acoustique des niveaux de qualité de l’eau in situ.

Un grand merci à Anna Anderegg pour les conseils de mise en scène, et à Pim Boreel pour avoir développé le plugin Hydro4Live.

Clams a remporté un prix à l’occasion du NTU Global Digital Art Award, à Singapour en 2019.

Marco Barotti

est un artiste multimédia résidant à Berlin. Après des études de musique à l’académie Siena Jazz, il a commencé à combiner son et art visuel. Son travail vise à créer un langage artistique apte à donner corps à un monde de fiction post-futuriste, à travers des interventions sonores cinétiques, dans des environnements naturels et urbains. Ces œuvres constituent une métaphore de l’impact anthropique sur la planète, dont l’objectif est de faire prendre conscience au public des problématiques environnementales.

 

Interview